rejoignez-nous !

avec le soutien

  • Bouygues Construction
  • Caisse des Dépôts
  • Ademe

Vous avez déjà un compte ?

identifiez-vous

créer un compte !

Les Campus membres

UNIVERSITÉS

ÉCOLES DE MANAGEMENT

ÉCOLES D’INGÉNIEURS

ÉTABLISSEMENTS SPÉCIALISÉS

avec le soutien

L'Etudiant
Néoplanète
Des Enjeux et des Hommes
Comité 21
AEF
REFEDD

L’Ecole des Mines de Douai inaugure sa chaire Ecocirnov et fait le pari de l’économie circulaire pour la valorisation des déchets.

L’Ecole des Mines de Douai inaugure sa chaire Ecocirnov et fait le pari de l’économie circulaire pour la valorisation des déchets.

Si les consignes de tri des déchets paraissent parfois floues et peu compréhensibles pour le consommateur, le recyclage de ces déchets, une fois le tri effectué, a encore des progrès à faire. La Chaire Ecocirnov des Mines de Douai, en s’associant avec la Métropole Européenne de Lille (MEL) et le Syndicat mixte d’élimination et de valorisation des déchets (Symevad) s’est donné pour mission d’aider à la structuration des filières de recyclage en circuits courts. Dans un premier temps, c’est sur la production de compost que l’établissement s’est concentré. En s’associant avec un établissement de formation de personnes handicapées pour créer une Unité de Recyclage Local (URL), l’école a permis la mise en place de la collecte de 18 cantines collectives par jour pour un total de 200 kilos de bio-déchets quotidiens. Le compost obtenu pourra être vendu ou utilisé par les agglomérations voisines et l’URL permettra de créer ou maintenir des emplois de personnes en situation de handicap. « C’est un bel exemple de ce que la valorisation de déchets peut produire comme richesse au plan local » affirmait Emmanuel Lemelin, responsable du Centre d’ingénierie et d’innovation de Mines Douai et coordinateur de la Chaire. Dans un second temps, l’École envisage de s’associer à l’université de Sherbrooke au Canada pour travailler sur le recyclage des verres en mélange. Parallèlement, un autre sujet de recherche est mené en collaboration avec l’Institut Supérieur de Plasturgie d’Alençon (ISPA) qui s’intéresse au recyclage et à la valorisation des thermoplastiques bromés, que l’on retrouve notamment dans les D3E (Déchets d’Équipements Électriques et Électroniques), et qui peuvent être considérés comme des « polluants » pouvant affecter les performances thermomécaniques des plastiques recyclés. D’autres champs de recherche sont ouverts à la Chaire Ecocirnov qui souhaite avant tout tirer profit de la filière du recyclage pour dynamiser l’économie locale et réduire l’impact environnemental de notre société de consommation. 

autres actualités