rejoignez-nous !

avec le soutien

  • Bouygues Construction
  • Caisse des Dépôts
  • Ademe

Vous avez déjà un compte ?

identifiez-vous

créer un compte !

Les Campus membres

UNIVERSITÉS

ÉCOLES DE MANAGEMENT

ÉCOLES D’INGÉNIEURS

ÉTABLISSEMENTS SPÉCIALISÉS

avec le soutien

AEF
L'Etudiant
Comité 21
Néoplanète
Des Enjeux et des Hommes
REFEDD

Les 24 propositions de la CGE "pour faire réussir de la jeunesse"

Les 24 propositions de la CGE "pour faire réussir de la jeunesse"

Dans le cadre des présidentielles de 2017, la CGE (Conférence des Grandes Écoles) formule 24 propositions destinées aux candidats, futurs décideurs du pays. Présentées le 29 septembre dernier au Sénat sous l’appellation « 24 propositions pour faire réussir la jeunesse », elle visent à visent à favoriser la réussite de la jeunesse, et rendre l’Enseignement supérieur ouvert, agile, attractif et financièrement soutenable dans le temps. Les propositions se divisent en 5 principaux thèmes délimités de la sorte : Améliorer la réussite en premier cycle des études supérieures, faire de l’ouverture sociale de l’Enseignement supérieur une grande cause nationale, renforcer les dynamiques d’innovation dans les territoires et l’attractivité internationale du pays, doter tous les établissements d’enseignement supérieur et de recherche d’une gouvernance et d’une organisation agiles, développer un nouveau modèle de financement de l’Enseignement supérieur. La CGE propose notamment de réduire le taux d’échec grâce à la mise en place d’une politique d’information et d’orientation plus efficace, de mettre en place un fonds dédié à l’ouverture sociale, de généraliser l’expérience internationale des étudiants français, de renforcer l’autonomie des établissements, ou encore de moduler les droits de scolarité en fonction des revenus des parents afin de favoriser l’équité et la redistribution. Ces actions sont déjà mises en place dans certains établissements, mais gageraient  être généralisées à la plupart, pour une meilleure visibilité et attractivité des études supérieures. Ces propositions ont pour but de remettre l’enseignement supérieur et la recherche au cœur du débat politique, alors qu’ils avaient peu présents aux précédentes élections présidentielles. Une ambition noble mais peu facile à atteindre sans que la réforme de l’enseignement supérieur ne devienne un véritable débat de société. Alors n’hésitez pas à vous exprimer, à partager les propositions de la CGE et à la formuler les vôtres afin de peser sur le débat public et faire de l’enseignement des générations futures une priorité pour les personnalités politiques qui aspirent à la plus haute fonction de l’État. 

autres actualités