rejoignez-nous !

avec le soutien

  • Bouygues Construction
  • Caisse des Dépôts
  • Ademe

Vous avez déjà un compte ?

identifiez-vous

créer un compte !

Les Campus membres

UNIVERSITÉS

ÉCOLES DE MANAGEMENT

ÉCOLES D’INGÉNIEURS

ÉTABLISSEMENTS SPÉCIALISÉS

avec le soutien

L'Etudiant
Des Enjeux et des Hommes
Comité 21
REFEDD
AEF
Néoplanète

Des opportunités de « rencontres fortuites » au sein de la Kansas Business School.

Des opportunités de « rencontres fortuites » au sein de la Kansas Business School.

L’entreprise internationale Gensler a achevé la réalisation d’un bâtiment universitaire au Kansas et ouvre les portes de cette nouvelle construction faite de béton, de verre et d’acier, dont les espaces ont été pensés pour favoriser les interactions inattendues. Baptisé le « Capitol Federal Hall » ce bâtiment académique est localisé au cœur du campus de l’Université du Kansas, il a pour vocation d’être un espace inclusif, n’étant pas uniquement dédié aux membres de la business school. L’entreprise affirmait au sujet de cette construction : « Le Capitol Federal Hall se positionne au même niveau que les institutions à haute performance et agit comme un porte d’entrée dynamique à la fois pour les étudiants, les anciens étudiants, les professeurs et les visiteurs ». Englobant plus de 15 500 m2, le bâtiment est composé de deux ailes qui partent de l’atrium central. De l’acier érodé a été utilisé pour encadrer les surfaces vitrées. La bâtiment contient un auditorium de 350 places qui fait également office d’abris en cas de tornade. Le toit est couvert de plantes rouges. La citation attribuée à Louis Pasteur « la fortune sourit aux audacieux » a influencé le design intérieur, pour lequel l’équipe a intégré des espaces ouverts et flexibles susceptibles d’encourager les « rencontres fortuites ». L’équipe affirmait en ce sens que « les designers ont réalisés que les étudiants et les professeurs devaient se croiser au cours de leurs routines quotidiennes avec de promouvoir de nouvelles formes d’interaction ». Les visiteurs entrent au sein d’un atrium de quatre étages encerclé par des espaces de travail ouverts et des bureaux et couloirs aux murs de verre. Un grand escalier de métal à la rampe perforée monte en zigzags à travers un volume baigné de lumière. Au rez-de-chaussée, des marches en béton, conçues en collaboration avec des étudiants du programme d’architecture de design et d’aménagement de l’université, servent d’espace de socialisation. D’autres projets académiques récents en Amérique Nord, dont notamment le Berkeley design center qui a été muni d’une toiture en panneaux solaires, tentent également de réinventer les espaces de travail et de vie de l’enseignement supérieur afin de mieux les adapter à la fois aux nouveaux types de relations émergeant au de sein de ses lieux et aux contraintes environnementales de plus en plus pressantes. 

autres actualités