rejoignez-nous !

avec le soutien

  • Bouygues Construction
  • Caisse des Dépôts
  • Ademe

Vous avez déjà un compte ?

identifiez-vous

créer un compte !

Les Campus membres

UNIVERSITÉS

ÉCOLES DE MANAGEMENT

ÉCOLES D’INGÉNIEURS

ÉTABLISSEMENTS SPÉCIALISÉS

avec le soutien

Néoplanète
REFEDD
L'Etudiant
Des Enjeux et des Hommes
Comité 21
AEF

Les serious games font leur entrée dans les campus

Les serious games font leur entrée dans les campus

Combinant une solide intention à vocation pédagogique et des ressorts ludiques, les serious games (jeux « sérieux ») ont déjà été adoptés par les entreprises depuis maintenant plusieurs années. Il faut dire que le format du jeu vidéo et celui du serious game en particulier peut répondre aux différents besoins d’une entreprise : la communication interne et externe, la formation de ses collaborateurs mais aussi et surtout le recrutement de jeunes talents … Ce dernier champ d’action prend tout son intérêt pour l’insertion des étudiants. Avec les serious games dédiés au recrutement, le candidat est évalué via un jeu d’entrainement ou de simulation. La méthode, qui vient en complément des processus traditionnels de recrutements des entreprises, est de plus en plus mobilisée au sein des grands groupes qui n’hésitent pas à créer leur propre serious game. Ainsi, SFR a développé un jeu sérieux pour préparer les jeunes en difficulté à leur premier entretien d’embauche. Quant au groupe L’Oréal, il a développé le jeu Reveal en 2010 pour faire découvrir l’entreprise et les métiers de la marque aux joueurs, principalement des étudiants. Ils sont alors amenés à se familiariser avec la culture d’entreprise et l’esprit L’Oréal. En fonction des niveaux atteints, ceux-ci révèlent leurs compétences et leur aptitude à assumer des missions imaginaires au service du groupe. Ce serious game donne aussi l’occasion aux étudiants de se faire remarquer par les recruteurs en quête de jeunes talents.


Encore faut-il que les étudiants soient formés à ces serious games durant leur formation, afin de ne pas se retrouver déstabilisés le jour d’un vrai entretien d’embauche utilisant ce processus pour l’instant peu répandu. Pourtant, rares sont les établissements d’enseignement supérieur à s’être saisis de la question. L’Ecole des Mines de Saint-Etienne s’est lancée dans l’aventure des serious games pour reproduire les situations d’entretien d’embauche. Résultat : 90% des élèves ayant testé le jeu plébiscitent cet outil pédagogique complémentaire. Conçue comme une ressource d’apprentissage supplémentaire, le jeu sérieux enseigne aux étudiants la prise de risque – car le droit à l’erreur est permis – et le savoir-être à adopter dans un cadre professionnel. En d’autres mots, il constitue un facteur de succès supplémentaire pour l’insertion des jeunes diplômés.

autres actualités