rejoignez-nous !

avec le soutien

  • Bouygues Construction
  • Caisse des Dépôts
  • Ademe

Vous avez déjà un compte ?

identifiez-vous

créer un compte !

Les Campus membres

UNIVERSITÉS

ÉCOLES DE MANAGEMENT

ÉCOLES D’INGÉNIEURS

ÉTABLISSEMENTS SPÉCIALISÉS

avec le soutien

REFEDD
L'Etudiant
Des Enjeux et des Hommes
Comité 21
Néoplanète
AEF

autres actualités

17.08.2017

Les étudiants sous pression selon la dernière enquête de l’OVE

Tous les trois ans, l’Observatoire de la Vie Etudiante (OVE) publie une enquête sur les conditions de vie des étudiants : état de santé physique et psychologique, gestion du budget, addictions … Lors de la dernière étude en 2016, 28% des étudiants ont reconnu éprouver un sentiment de solitude, en augmentation de 6 points par rapport à 2013. Même constat concernant l’anxiété : 59% des sondés ont fait part d’un état de stress, contre 53% en 2013. Pour décompresser et relativiser, les étudiants cherchent différentes alternatives… Alors que certains consomment des antidépresseurs (10%), d’autres se tournent vers l’alcool, le tabac ou les drogues. Même si la consommation de tabac a tendance à chuter, elle reste malgré tout un problème. Selon la SMEREP (centre de sécurité sociale étudiant), un jeune fumeur sur quatre aurait recours au cannabis. Par ailleurs, deux étudiants sur cinq admettent s’alcooliser de façon plus régulière ou plus importante par rapport à leurs premières consommations. La plupart du temps, les jeunes consomment pendant les soirées étudiantes (51%). Pour éviter de dépenser une fortune dans les bars ou boîtes, 22% d’entre eux ont l’habitude de faire un « before », c’est-à-dire de commencer à boire de l’alcool dans la sphère privée, avant de rejoindre la soirée. Le stress en est la première raison (54%). D’autres étudiants le font pour se sentir plus à l’aise (42%) et environ un tiers d’entre eux pour ressentir le plaisir de l’ivresse. Plus inquiétant, une minorité, soit 7%, avoue s’alcooliser « par habitude ». Pour alerter les pouvoirs publics sur les comportements à risque des jeunes, en partie déclenchés par leur situation de précarité, des organismes publient régulièrement des études sur la santé des jeunes… Quant au réseau Campus Responsables, il promeut depuis 2012 le bien-être étudiant dans les établissements d’enseignement supérieur pour inverser la tendance. Ainsi, le premier guide consacré à la consommation responsable d’alcool chez les jeunes a été publié en novembre 2013. Après avoir mis en place des formations auprès des campus sur la thématique, le réseau a poursuivi son action en lançant en 2016 le Tour de France du Bien-Être Étudiant, auquel 5 campus-pilotes ont participé. Plusieurs initiatives ont été mises en place : création de « wellness centers » à Kedge business school et l’emlyon, marché bio local à Centrale Lyon ou encore montage d’un Pôle Prévention au sein des associations étudiantes à Montpellier Business school, et journée bien-être étudiant à Neoma Business School. Le prochain Tour de France du Bien-être étudiant aura pour objectif de promouvoir le sport en milieu universitaire. Campus, si vous êtes intéressés, n’hésitez pas à nous contacter pour être campus-pilote de la prochaine édition. Enfin, la catégorie « Qualité de vie étudiante » des Trophées des campus responsables récompense les établissements oeuvrant pour améliorer la qualité de vie des étudiants sur leurs campus. Ainsi, Kedge Business School a été lauréate de la dite catégorie lors de l’édition 2016 pour avoir développé le « wellness center ». Campus, si vous avez de bonnes pratiques à faire partager, n’hésitez pas à postuler ! Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 30 octobre, vous pouvez télécharger le dossier d’inscription ici.


 

autres actualités